BAN1

Free Spirit devient partenaire de la décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes

FREE SPIRIT DEVIENT ACTEUR ET PARTENAIRE OFFICIEL DE LA DÉCENNIE
DES NATIONS UNIES POUR LA RESTAURATION DES ÉCOSYSTÈMES

Free Spirit est heureux de rejoindre les principales organisations environnementales comme acteur et partenaire officiel de la Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes, un appel à l’action pour la protection et la renaissance des écosystèmes, essentiels à notre vie et notre bien-être. En tant que partenaire, le Free Spirit jouera un rôle décisif dans l’élaboration et la gestion de cette stratégie.

La décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes 2021 2030

QU'EST-CE QUE LA DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR LA RESTAURATION DES ÉCOSYSTÈMES ?

La décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes 2021-2030

La Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes (2021-2030) est un appel lancé à tous les pays du monde à s’unir pour protéger et restaurer les écosystèmes dans l’intérêt de la nature et des êtres humains. Elle vise à mettre un terme à la dégradation des écosystèmes et à les restaurer afin d’atteindre les objectifs fixés par la communauté internationale. L’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé la Décennie des Nations Unies, qui est dirigée par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). La Décennie des Nations Unies crée un puissant mouvement mondial de grande envergure, capable d’accélérer les efforts de restauration en cours et de guider le monde sur la voie d’un avenir durable. Elle aura notamment pour objectif la création d’une dynamique politique favorable à la restauration et à la mise en place de milliers d’initiatives sur le terrain.

QU’ENTEND-ON PAR RESTAURATION DES ÉCOSYSTÈMES ?

La restauration des écosystèmes consiste à favoriser la régénération des écosystèmes qui ont été dégradés ou détruits, ainsi que la conservation des écosystèmes encore intacts. Pour y parvenir, plusieurs méthodes sont envisageables, parmi lesquelles le recours actif à la plantation ou la diminution des pressions exercées sur la nature pour lui permettre de se rétablir seule. Tous les types d’écosystèmes peuvent être restaurés, qu’il s’agisse de forêts, de terres agricoles, de villes, de zones humides ou d’océans. D’ici à 2030, la restauration de 350 millions d’hectares d’écosystèmes terrestres et aquatiques dégradés pourrait générer des services écosystémiques estimés à 9 000 milliards de dollars. Les activités de restauration pourraient également alléger l’atmosphère de 13 à 26 gigatonnes de gaz à effet de serre.

La décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes 2021-2030

LE RÔLE DU FREE SPIRIT EN TANT QU'ACTEUR DE LA DÉCENNIE DES NATIONS UNIES

OCÉANS ET LITTORAUX Décennie des Nations unies pour la préservation de l'écosystème

Les Acteurs de la Décennie des Nations Unies sont des entreprises ou des organisations à but non lucratif, qui développent activement des activités d’observation, de sensibilisation, de soutien et de restauration des écosystèmes sur le terrain, à l’image de Free Spirit.

Cette Décennie cible aussi les zones côtières et humides, qui se modifient encore plus vite que les écosystèmes terrestres. Les récifs coralliens devraient reculer de 70 à 90 % au cas où la température augmenterait de 1,5 degré Celsius, ce qui aurait des effets catastrophiques sur la biodiversité, l’économie mondiale et l’atmosphère.

RESTAURER LES FORÊTS

La restauration des écosystèmes forestiers consiste à replanter des arbres sur d’anciennes terres forestières et à améliorer l’état des forêts dégradées. Outre la plantation d’espèces d’arbres indigènes, ce processus peut impliquer la conservation de plantes et d’animaux sauvages ainsi que la protection des sols et des sources d’eau qui font partie de l’écosystème forestier. Les terres défrichées à des fins agricoles mais laissées à l’abandon sont un terrain idéal pour la restauration de forêts. Dans les forêts existantes, des espèces indigènes peuvent être plantées pour régénérer le couvert forestier. Dans certains cas, les arbres forestiers repousseront naturellement. La restauration de ces écosystèmes peut également consister à faire pousser des parcelles de forêts et des terrains boisés dans des paysages qui incluent également des fermes et des villages animés.

Depuis 2018, Free Spirit a créé le programme RE-GREEN THE PLANET destiné à mener des projets sur différentes régions du monde pour restaurer des écosystèmes forestiers touchés  en liens étroits avec des organisations locales (Kenya, Mexique, Australie, Brésil). L’ambition est planter de millions d’arbres dans le monde durant cette prochaine décennie.

Forêts décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes

PRÉSERVER LES OCÉANS

La restauration des océans et des littoraux consiste à réduire la pression exercée sur ces écosystèmes afin qu’ils puissent se régénérer, aussi bien de façon naturelle que par réensemencement ou transplantation d’espèces clés. Elle implique également la recherche de solutions pour rendre les écosystèmes et les communautés plus résilients aux évolutions mondiales. Par exemple, il est nécessaire que les gouvernements et les communautés s’engagent pour une pêche durable. Les polluants doivent être traités avant d’atteindre l’océan et aucun déchet solide, notamment plastique, ne doit y être déversé. Les villes côtières en expansion doivent protéger, et non remplacer, les écosystèmes côtiers. En outre, les récifs coralliens, les mangroves et les herbiers marins doivent être gérés avec prudence et activement restaurés afin que les océans continuent d’alimenter les moyens de subsistance de milliards de personnes à travers le monde.

Free Spirit a créé le programme O’DYSSEY destiné à préserver l’océan et sensibiliser le grand public sur la nécessité de préserver le milieu marin. C’est dans le cadre de ce programme que Free Spirit a créé EXPLORE, un navire d’exploration scientifique sans émission de gaz à effet de serre, ni de bruit ni de particule fine.

océans décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes

FREE SPIRIT REJOINT 2 GROUPES DE TRAVAIL DE LA DÉCENNIE DES NATIONS UNIES

Free Spirit prendra part aux événements de la Décennie au niveau national et au niveau international. Free Spirit interviendra comme partie intégrante de 2 groupes de travail de la Décennie des Nations Unies et partagera son expérience en terme d’éveil de conscience du grand public, de sensibilisation des jeunes générations, d’actions sur le terrain et la création de projets générant ainsi un mouvement global autour de ses initiatives. L’association rejoindra ainsi 2 groupes mondiaux d’experts et d’entités de premier plan au service de la restauration des écosystèmes.

Free Spirit intègre ainsi les groupes de travail Best Practices et Youth Task Forces de la Décennie des Nations Unies.

Task force Best practice et Youth task force décennie des Nations unies

LA STRATÉGIE DU FREE SPIRIT

1. INSUFFLER UN MOUVEMENT INTERNATIONAL

Grâce à ses membres experts en marketing, marketing digital, communication et événementiel, Free Spirit sait créer la dynamique nécessaire à un mouvement global.

2. FINANCER LES PROJETS DE RESTAURATION SUR LE TERRAIN

Free Spirit apporte un soutien financier aux organisations non gouvernementales qui oeuvrent sur le terrain pour la plantation d’arbres et la restauration de forêts.

3. DÉFINIR DES MESURES D'INCITATION APPROPRIÉES

Free Spirit a fait le choix d’orienter ses dons en particulier à des partenaires qui ont une pratique durable de la restauration des écosystèmes. L’objectif est d’ainsi de mener des initiatives de restauration durables.

4. SALUER LE LEADERSHIP

Free Spirit encourage chaque citoyenne et chaque citoyen à devenir acteur/actrice du changement. C’est à travers des campagnes de sensibilisation destinées au grand public que Free Spirit accélère ainsi la prise de conscience suivie d’une prise d’initiatives individuelles en faveur des écosystèmes.

5. CHANGER LES COMPORTEMENTS

Depuis 2017, Free Spirit propose une suite de recommandations au grand public sur les gestes quotidiens éco-responsables. En effet, la destruction massive des écosystèmes est aussi causée par notre mode de consommation. Free Spirit met ainsi en lumière les solutions alternatives qui existent permettant à chacun(e) de réduire son impact néfaste sur les écosystèmes.

6. INVESTIR DANS LA RECHERCHE

En 2020, Free Spirit a créé le projet EXPLORE, un navire d’exploration scientifique innovant. En effet, ce bateau de nouvelle génération n’émettra pas de gaz à effet de serre, ni de bruit ni de particule fine. Il sera destiné à percer les mystères du milieu marin ainsi offrira une meilleure connaissance des effets du réchauffement climatique.

7. RENFORCER LES CAPACITÉS

Free Spirit s’est fixé comme objectif prioritaire de renforcer les capacités des groupes marginalisés ou organisations à taille humaine, car ce sont eux qui ont le plus à perdre de la destruction continue des écosystèmes. Free Spirit encourage en particulier les populations locales, les femmes et les jeunes à participer activement à la restauration.

8. CÉLÉBRER LA CULTURE DE LA RESTAURATION

La stratégie de Free Spirit pour la restauration des écosystèmes est d’inviter les artistes (musiciens, danseurs, artistes peintres, photographes, etc…) à rejoindre les rangs de ce mouvement mondial des acteurs du changement. Free Spirit a ainsi créé à Paris le projet ‘EMAJINARIUM concert pour la planète’ ainsi qu’une autre initiative artistique appelé The Essence of Life.

9. PRÉPARER LA PROCHAINE GÉNÉRATION

Sensibiliser les plus jeunes est la 2ème mission du Free Spirit. Cette mission est cruciale car les jeunes et les générations futures sont les plus touchés par les conséquences de la destruction rapide des écosystèmes que nous observons actuellement. Free Spirit créé des événements incluant des ateliers et des films documentaires pour les plus jeunes.

10. ÉCOUTER ET APPRENDRE

Free Spirit considère qu’il est important d’écouter, d’apprendre et de transmettre. C’est la raison pour laquelle l’association collabore avec des ONG locales dans le monde et qu’elle participe à des conférences et mène des campagnes digitales contribuant à la sensibilisation.